Le Président : Guy FEUGIER, Poète Vivant…

Publié par svp poesie

Guy FEUGIER, Poète Vivant…

Guy FEUGIER, Médaille d’or de la Poésie Française (reçue en l’An 2010) est entrée en Poésie lors de son adolescence.

Passion de lire puis d’écrire au lycée Thiers, avec les professeurs DUCHÊNE et LAPARRA, et premier amour (au doux prénom d’Aimée) Premier fanzine « Les Arts au soleil » réunissant poèmes et reproductions de peintures.(*) Première B.D. avec les histoires de Jim… qu’il dessinait sur les bancs du lycée quand il avait fini ses devoirs de maths le premier (oui, c’était une tête dans ce domaine !)

Participation avec reportages, poèmes et dessins au NORM’ALLO, journal de l’Ecole Normale d’Aix-en-Provence… Départ au Congo pour le « service national » au grand dam de sa famille et de ses amis, craintifs à cause de ses crises de R.A.A. qui lui avaient de plus donné un souffle au cœur. Dispensé de gymnastique durant l’enfance et l’adolescence, il peut se livrer à Brazzaville à sa passion, une heure par jour : le Foot.

Surnommé « M’BONO sorcier » pour sa capacité à marquer des buts incroyables, il y devient une idole. Retour en France, il jouera vingt ans dans l’équipe du « Football-Club Enseignants » dont il deviendra bientôt le président. Passionné et supporteur depuis l’enfance de l’Olympique de Marseille, il vient de publier « On a Droit au But » où il livre sa vision pertinente de ce jeu qui est un sport, au-delà des vicissitudes de l’argent et de ses magouilles.

Il épouse en 1970 une Zaïroise et mènera à travers les associations « DOMINO » (Couples mixtes entre noirs et blancs) puis « MARS-Arc-en Ciel » (étendue à tous les couples mixtes) son combat pour le respect humanitaire de chaque individu dans son choix de mariage.

Fidèle adhérent dès 1969 de l’association poétique créée par Irène FOUASSIER : « L’ATRIUM » il en sera délégué pour Marseille au bout de quelques années… puis président (durant vingt ans) lors de l’A.G. de décembre 1987… alors qu’il vient de créer le 13 février de cette même année « PASSEPORT pour la Poésie » pour célébrer une Poésie Vivante, débarrassée de papiers, où l’on s’adresse au public… dans les rues (Création des « Menus poétiques ») sur les places, dans les théâtres, les festivals…après avoir débuté l’année précédente toutes une série d’émissions de radio (Radio Allauch puis Radio Dialogue… où on peut toujours l’entendre chaque semaine dans sa dernière création « Les Rendez-vous de l’Albatros »)

Quant à « L’albatros » revue de l’Académie de poésie Classique de France, il en est le délégué depuis une trentaine d’années- aujourd’hui pour toute la région PACA. De même qu’il représente depuis quatre ans la Société des Poètes français à Marseille (réunion mensuelle cette année encore au MED’s où l’on découvre les grands poètes français par les lectures de textes par le groupe des « Diseurs de Bonheur » et l’écoute des poèmes de ces « grands » de la littérature mis en musique et chantés.

Mais, éduqué par Brassens, Brel, Ferré, Ferrat, Caussimon, Aznavour, Anne Sylvestre… et d’autres grands noms de la chanson à texte, il se verra obligé pour compléter son amour des poètes de créer en l’An 2000 l’association « Les Copains d’Abor-Les Copains d’Accord »

Il créera aussi il y a déjà 20 ans « Les prix de poésie de la Vallée de l’Huveaune et de la vallée des Baux » la première célébrant (les poètes sont toujours en avance) Marseille et ses petites sœurs (préscience des communautés urbaines et, bientôt de la grande métropole marseillaise) sous l’égide des Amis de Marcel Pagnol puis de Jean Cocteau (dont il célébra le 40 ème anniversaire de la disparition avec sa troupe de comédiens « Les Tréteaux de Marseille » (et jouant en après-midi les « Très Tôt de Marseille ») - ces deux poètes de l’écriture … mais aussi de l’image et du cinéma sortis des studios. D’ailleurs, fan de l’image, Guy FEUGIER qui a suivi des stages photos et cinéma (il a faillit entrer dans la carrière cinématographique) a fait plus sieurs expositions de photos (« Le sourire de mes Jocondes ») mais aussi de ce qu’il a baptisé le « Tabloème » (tableau, peinture, dessin, photo… où le poème est non plaqué mais « intégré »dans l’œuvre picturale. De la Poésie qui s’écrit, certes, mais aussi qui s’entend car elle est chant et musique, et qui se voit ! N’a-t-l pas d’ailleurs, le premier, proposé la poésie dans le métro quand les couloirs de ceux-ci, à part sous la station du Louvres, étaient vides autant à Marseille qu’à Paris ? Après l’accord de Jack Lang (à l’époque de son premier ministère de la Culture), de Gaston Defferre (alors maire de Marseille)… et huit mois de rendez-vous, c’est une « délicate question d’argent » qui a empêché il y a 30 ans Marseille d’être « à jamais là première » puisqu’il s’est ensuite passé quatre ans avant que le métro parisien s’empare de cette idée… comme quelques autres idées lancées par ce créateur insatiable furent, à l’instar de Charles CROS, récupérées par d’autres.

Se baptisant « Fils de Marseille et de la Poésie » Guy FEUGIER a présenté en l’an 1999 pour le XXVIème siècle de la fondation de Marseille un spectacle pour célébré sa ville, mêlant poèmes et chansons de marseillais d’autrefois et de poètes et chanteurs vivants.

De nombreux spectacles (à présentation unique) furent créés par ce « fou de poésie » qui présenta, poussé par ses amis, des One Man Show poétiques, accompagné au piano, rebaptisés- selon l’une de ses devises (défense et Illustration de la langue française) : « Le Moine manchot » (traduction de « Mon One man show)… Devenu d’autre part éditeur associatif avec « Passeport pour la Poésie » il a publié plus d’une trentaine d’ouvrages dont une dizaine personnellement avec des mini-recueils baptisés « Zeste of… » un recueil : « Le Poète s’amuse » (Prix de la ville de Nîmes en 2005) auquel il a ajouté un C.D. de 13 poèmes soutenus par la flûte traversière de Véronique DUHEM… reprenant la sortie de « l’A.B.C. de Guy FEUGIER » (C.D. de 47 de ses poèmes qu’il interprète soutenus chacun par une musique singulière) ainsi qu’un recueil baptisé « DUO d’ART et d’AMOUR » (*) contenant des poèmes, chacun en regard, avec une reproduction de tableaux, aussi sensuels que ses textes, de Christiane SURIAN …

Que dire de plus, sinon qu’il a hérité de la présidence des Amis de Thyde MONNIER, cette poétesse reconnue comme romancière, et oubliée pour ses poèmes défendant la cause des femmes et la liberté d’AIMER

Le Président : Guy FEUGIER, Poète Vivant…Le Président : Guy FEUGIER, Poète Vivant…
Le Président : Guy FEUGIER, Poète Vivant…

Publié dans association